Bastien l’enchanteur ou la jeune génération montante du jazz.

Bastien Brison, pianiste et compositeur de jazz, nous a donné un bel aperçu de son grand talent de musicien lors de sa visite à Meyzieu dans le cadre des concerts EKKO en mai dernier.
Fraîcheur, originalité, virtuosité et délicatesse pianistique ont marqué ce récital complètement envoûtant. le Public a beaucoup apprécié la prestation du jeune musicien lyonnais qui nous a offert un large choix de compositions personnelles. Bastien était accompagné de Pierre Gibbe à la contrebasse et de Paul Berne à la batterie. Nos 3 jeunes musiciens ont montré une réelle maturité. On pouvait penser, en les écoutant, qu’il s’agissait de musiciens chevronnés. Leur complicité était perceptible. La salle est rapidement tombée sous le charme de cet ensemble homogène et brillant.


Bastien a suivi ne formation classique au CNR de Chalon avant que le jazz n’occupe pleinement son temps. C’est un vrai compositeur à l’imagination fertile dont le travail se place sous le signe de l’interplay. Ce concept musical qui favorise l’échange, le dialogue entre les musiciens. Bastien et ses amis musiciens participent régulièrement à de nombreux festivals de jazz partout en France et notamment en région lyonnaise. Bastien s’est fait une place au sein de différentes formations de jazz, parmi lesquelles Uptake. Ce quartet démarre en 2012, on y retrouve Bastien (piano), Paul Berne (batterie), Pierre Gibbe (basse) et Robinson Khoury (trombone). Uptake aborde davantage un jazz électrique mâtiné de rock, pop et hip hop, alors que Bastien Brison Trio est plus acoustique. Cette formation s’est déjà distinguée lors du concours Rezzo focal de jazz à Vienne en 2014 en étant largement plébiscitée, ainsi qu’au tremplin d’un Doua de jazz. Uptake sera sur la scène du festival de Vienne le 11 juillet prochain.. Uptake vient de sortir son premier CD ”far so good” sous le label « Jazz village » chez Harmonia Mundi.
Bastien collabore parfois avec des musiciens américains de renom tel que le batteur Sangoma Everett, ou dernièrement avec Ari Hoenig..
Ce qui frappe dans le jeu de Bastien, c’est sa grande maturité musicale, son sens de l’improvisation et de la ligne mélodique. Son style s’affirme au fil de cette jeune carrière promise à un bel avenir. Un style épuré, tout en nuances, qu’il impose avec sobriété et conviction. Il intègre parfaitement la section rythmique tout en la faisant évoluer au gré de son inspiration sans faille. Son groove subtil fournit une palette sonore riche en couleurs et en harmonies qu’il renouvelle sans cesse. La presse spécialisée le compare déjà à Kenny Baron ou Keith Jarrett. Bastien est un véritable enchanteur du jazz qui va nous surprendre et nous enthousiasmer encore très longtemps. Un artiste à suivre absolument.

12 juin 2015
0 commentaires

Laisser un commentaire