Midnight Ravers : l’échappée africaine d’un High Tone

Batteur de High Tone mais aussi DJ et producteur, Dominique Peter vient de publier son premier album solo, « Le triomphe du chaos », sous le pseudo de Midnight Ravers. Ce nom vous rappelle peut-être quelque chose : c’est le titre d’une chanson de Bob Marley que l’on peut retrouver sur l’album « Catch a fire ».
Notre homme a en effet réussi à trouver du temps pour lui malgré les nombreuses publications d’High Tone ces dernières années : un double album en 2010, « Out back », un split-album en 2011 avec les stéphanois de Brain Damage puis en 2012 l’album « Dub Invaders » sous format sound system.
Véritable voyage musical, « le triomphe du chaos » prouve que les musiques mandingues se marient à merveille avec l’electro-dub. Il a été enregistré à Bamako au célèbre studio Humble Ark de Manjul, ce producteur parisien installé au Mali depuis de nombreuses années et qui a déjà travaillé avec la crème du reggae et des musiques afro : Sugar Minott, Tiken Jah Fakoly, Amadou et Mariam, Natty Jean ou encore Danakil.
Dominique Peter est accompagné sur ce projet par un autre lyonnais, l’illustrateur Emmanuel Prost, diplômé de l’école Emile Cohl, qui a réalisé un carnet de dessins – et de voyage ! – illustrant l’album. En concert, Midnight Ravers devient ainsi une véritable « exposition sonore itinérante » puisque le dessinateur expose près de 50 toiles en grand format.
Les 8 titres qui composent cet album – plus un 9ème caché – ont enregistrés en compagnie de nombreux invités maliens comme Fatima Kouyaté au chant, Samba Diabaté à la guitare, Madou « Sidiki » Diabaté à la kora ou encore Cheick Dialo à la flûte. Ces nombreuses participations enrichissent considérablement ce projet solo qui devient au final une véritable aventure collective, résultat de deux ans de travail et de voyages au Mali.
Midnight Ravers est une parfaite alliance entre tradition et modernité, à écouter – et à voir – d’urgence !

18 mars 2014
0 commentaires

Laisser un commentaire