Alain Baraige, pianiste, compositeur, enseignant et créateur d’émotion.

Si je vous dis qu’il s’agit d’un grand compositeur lyonnais, dont la musique a fait le tour du monde, et qui nous offre encore aujourd’hui de belles créations. Et bien non, ce n’est pas de Maurice Jarre dont je voudrais vous parler, mais plutôt d’Alain Baraige.

Surnommé le compositeur des émotions, il sait nous faire entrer dans son univers musical avec autant de charme que de subtilité. Au fil de cet album baptisé « Childish Games » nous allons voguer au grès de différents courants plus ou moins contrastés. Des couleurs très classiques, façon Satie, alternent avec des rythmes plus enlevés, façon ragtime. Cet opus constitue un véritable voyage poétique et initiatique, où la fantaisie de certaines pièces fait écho au pur romantisme d’autres plus langoureuses ou contemplatives, voire carrément d’inspiration traditionnelle. Le talent du pianiste est réel, à tel point que l’on croit redécouvrir des compositions familières issues du répertoire classique. Il s’agit pourtant d’œuvres originales que Monsieur Baraige restitue avec une certaine virtuosité. Son piano prend une dimension nouvelle. Il devient pluriel et produit un ensemble d’harmonies et de couleurs qui résonnent dans nos têtes avec nostalgie.
« Childish Games » produit par Hacienda records aux édition Jean Gamet.
« Mémoire océane » n’est pas extrait de cet album.

8 août 2014
1 commentaires
Commentaires

Laisser un commentaire